Antonin Artaud qui avait connu les privations de la Seconde Guerre mondiale, ne demandait pas "ça va ?" mais plutôt "Avez-vous bien mangé ?".

Retour à l'accueil