Qué malheur.

La petite mère.

Mon père déjeunant, sous un autre point de vue.

L'art de l'autoportrait a pour mérite de se sonder soi-même, de se connaître physiquement mais aussi spirituellement à travers les attitudes transcrites dans le portrait. C'est pas toujours évident. Là je transcris mon contentement de résister au tabac.

Retour à l'accueil