Attention à 3h00 du matin je suis chaud patate : je m'imagine m'arrêter de fumer en 24 heures.

À peine une demi-heure après je suis déjà prêt à craquer.

Tellement nerveux que je renverse du café partout, ça m'énerve, ça m'énerve ! Je me remets à fumer. C'est tellement bon le tabac pour un fumeur dépendant à la nicotine. Je ne réfléchis pas trop aux conséquences du mal sur ma santé plus tard, j'oublie et je profite de l'instant présent tout en fumant mes cigarettes.

Se débarrasser de ses petits démons ne paraît pas si évident que cela.

 

Retour à l'accueil