Je m'emmerdais en Première dans mes cours de Français (année 1997/1998), j'ai eu le temps de faire deux bédés avant que la professeur ne mette fin à ma frénésie de dessiner.

La professeur avait dû me menacer que jamais je n'aurai mon bac de français. Tu parles, 20 ans après et avec un bac+8 en droit international et européen (thèse, maîtrise et master II) et public (master)  et privé (licence) et étant sans emploi, je me dis que j'aurais dû continuer mes petites bandes dessinées, surtout qu'à cet âge-là on n'est pas encore moulé par la société, on est imaginatif.

Retour à l'accueil